Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

USJ en Mission

Information générale

-

12/10/2020

Avril 2020. Alors que la crise économique met la corde au cou d’un bon nombre de familles libanaises, une volonté commune d’aider les plus touchés s’élève. L’initiative des clubs de l’USJ, chapeautée par le service de la vie étudiante, « Ketfe b keftak » voit le jour. Le but : atteindre les personnes ayant perdu leur travail ou n’ayant plus les ressources suffisantes pour subvenir à leurs besoins, en leur envoyant mensuellement une boîte de denrées alimentaires. Cette action gagne en succès, permettant à 1250 familles de vivre dignement au bout d’un certain temps. Dans un désir d’institutionaliser cette initiative, le travail est plus tard repris et coordonné par R.P. Jad Chebli s.j, aumônier général de l’USJ, et une équipe incluant le Service de la Vie Etudiante, le Service des Ressources Humaines et l’Opération 7ème Jour. De là naît « USJ en Mission ».

L’Université Saint-Joseph de Beyrouth a pour visée première l’Homme et sa formation. De là, « USJ en Mission » pivote sur deux vecteurs principaux : la présence aux côtés du peuple libanais et la formation de citoyens consciencieux de l’unité sociale et de la dignité de tous. En effet, « on ne peut pas porter de mission éducative sans être auprès des autres », affirme R.P. Chebli. D’ailleurs, cette présence s’incarne à travers quatre cellules principales : la préparation de plats chauds, action qui s’est surtout développée après l’explosion du port de Beyrouth le 4 août afin de soutenir les familles sinistrées, celle de denrées alimentaires, qui avait débuté avec « Ketfeh b ketfak », un centre d’appel, qui permet dans un premier temps de rassembler le plus de sponsors possibles auprès des anciens de l’USJ, et dans un deuxième temps d’évaluer le nombre de dégâts provoqués par l’explosion, et finalement le volontariat sur terrain, où les jeunes déblaient les rues de Beyrouth et nettoient les maisons sinistrées. Également, « USJ en Mission » est le terrain où l’appartenance citoyenne des jeunes est exprimée au mieux : dès les premiers instants du lancement de l’appel aux volontaires, 250 personnes étaient déjà inscrites. Cet empressement traduit « un élan de solidarité, un cri du cœur », note R.P. Chebli et un attachement au pays et à la charité, et montre que « la jeunesse libanaise est éduquée à cela » ajoute le Recteur, Pr Salim Daccache s.j. 

« USJ en Mission » ne s’arrête cependant pas là. Fidèle à sa vocation, cette initiative se veut dans la durée. L’Aumônerie de l’USJ prévoie donc à moyen terme de continuer à aider dans la reconstruction des maisons de Beyrouth (notamment à travers la collaboration avec d’autres ONG) d’un côté, et à travers les interventions post-traumatiques (en coopération avec les facultés concernées) de l’autre. Le parrainage de 500 familles perdurera également. Sur le long terme, le Recteur propose éventuellement de transformer « USJ en Mission » en ONG, lui donnant du poids et de la visibilité au niveau national et international.



164 vues Visites

J'aime

  • USJ en mission
  • Etudiants
  • Bénévolat
  • Aumônerie
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Newsletters

"La Digitale": numéro spécial

photo de profil d'un membre

Comité de Rédaction

20 octobre

Information générale

« Mama Africa », quand les différences n’ont plus d’importance

photo de profil d'un membre

Comité de Rédaction

14 octobre

2

Newsletters

"GPS USJ" No. 42

photo de profil d'un membre

Comité de Rédaction

07 octobre